Qui ouvre les yeux, peut faire un profit

jeudi 1 octobre 2020

« Cette fois, les choses sont un peu dégénérées. » Dit Dennis Swennen sur l’enchère en cours de l’European Sport Horse Auction qui se termine le dimanche soir à 20h00. « Toujours plus éleveurs ont trouvé le chemin et vendent leur cheval avec confiance en ligne. En même temps les gens savent que nos histoires sont vraies, c’est comme nous le racontons, même si le l’acheteur se trouve 500 km plus loin. »

Pas moins de 52 articles à enchérir sont offerts ces jours-ci. Quelques articles sont vraiment uniques et surtout pour des gens enthousiastes: Un jeune Alpaga-poulain et une championne d’autruche, peut-être dont Kees van den Oetelaar a parlé plus-tôt. « Nous avons une dizaine de juments d’élevage exclusives, comme une jument de Chacco-Blue gestante, une vingtaine de jeunes chevaux de saut de haut qualité, des poneys, vraiment quelque chose pour chacun, les gens doivent jeter un œil. Selon nous, il y a beaucoup des opportunités uniques pour les gens de trouver un talent. Qui ouvre les yeux, peut vraiment faire un profit !’ énumère Dennis Swennen à l’aise.

Parfois ça ne va pas tout bien : « La semaine passée c’était moins, ça n'aurait pas dû arriver. On a eu des problèmes avec le serveur quand 500 ou 600 personnes étaient en train de regarder et d’enchérir en même temps. Cela s’est avéré trop difficile par lequel l’enchère ne s’était pas bien déroulé.  D’autre part, il ne faut pas laisser les gens attendre jusqu’à la dernière minute. Techniquement tu ne peux pas tout contrôler, surtout si le site web regorge des gens. Si tu veux offrir dans les 20 dernières secondes, c’est possible que tu es un poil trop retard. »

Dennis Swennen voudrait souligner encore une fois qu’il prend son enchère au sérieux : « Les gens peuvent vraiment acheter on toute tranquillité chez nous. Si les vendeurs offrent eux-mêmes, nous les tapons sur la main immédiatement. Evidemment tu l’entends, que les gens disent : « Oui mais, ce propriétaire a participé aux enchères. » Alors je pense souvent :  On mesure les autres à son aune. Les gens demandent aussi : « Est-ce qu’on ne peut pas acheter en avance, parce que à telle et telle place c’est aussi permis. Alors je dois préciser encore une fois qu’on ne fonctionne pas comme ça. On ne laisse pas partir des chevaux au double du prix auquel ils sont vraiment vendus. Notre mission c’est de soutenir le commerce, surtout dans cette période difficile.

Cliquez ici pour la collection qui est maintenant en ligne.